Éducateur technique spécialisé (ETS)

Le métier

1. Définition

L’éducateur(trice) technique spécialisé(e) est un travailleur social spécialiste d’un domaine qu’il/elle maîtrise bien. Il participe, par l’enseignement ou la pratique technologique de son métier de référence, à l’épanouissement, à l’intégration sociale et à l’insertion professionnelle de jeunes ou d’adultes en situation de handicap, de maladie mentale ou d’inadaptation sociale.

 

Le métier d’éducateur(trice) technique spécialisé(e) recouvre trois grands domaines d’activités :

  • L’accompagnant éducatif, de la personne ou du groupe pour lequel il/elle :

Contribue à la mission institutionnelle par la mise en œuvre d’activités techniques et professionnelles.

Développe une relation éducative personnalisée en s’appuyant sur une activité technique et professionnelle qui permette la (re)construction identitaire.

Accompagne et aide la personne à s’insérer dans l’univers professionnel, technique et social.

Crée une dynamique de groupes favorisant l’épanouissement.

  • L’élaboration et mise en œuvre d’un parcours d’insertion professionnelle pour lequel il/elle :

Développe une démarche d’initiation et de formation professionnelle qui soit adaptée à la spécificité du handicap ou des difficultés rencontrées par les personnes.

Élabore et met en œuvre des projets d’insertion professionnelle.

Structure un cadre qui contribue à la construction d’une identité professionnelle des personnes.

Inscrit le projet de formation dans une démarche partenariale avec les milieux socioprofessionnels de manière à ce qu’il soit adapté au contexte.

  • L’encadrement technique de la production pour lequel il/elle :

Structure l’environnement technique en fonction de la spécificité du handicap ou des difficultés rencontrées par les personnes.

Gère, organise la production en garantissant une approche éducative, sociale et technique.

Veille à l’équilibre entre les exigences économiques de la production et une approche sociale et éducative de la personne.

Encadre, organise et anime une équipe de travail.

 

2. Compétences et qualités nécessaires

Ce métier repose énormément sur les relations humaines. Les premières qualités requises pour ce métier sont les suivantes : être autonome, organisé, à l’écoute, patient mais aussi savoir gérer un projet.

Il faut également posséder un goût pour le travail en équipe ainsi que la maturité et l’équilibre personnel pour répondre aux multiples situations des personnes en difficultés. Il est aussi indispensable de posséder un métier de base et de souhaiter transmettre des savoirs techniques et technologiques en lien avec ce métier.


3. Lieux d’exercice

Les éducateurs techniques spécialisés exercent leur profession dans tous les établissements sociaux et médico-sociaux. Ils interviennent dans les secteurs publics et privés accueillant des jeunes ou des adultes en situation de handicap, de maladie mentale ou d’inadaptation sociale comme dans les entreprises de travail ordinaire et protégé ou dans les dispositifs d’insertion.

 

 

La formation

Voies d’accès à la formation

  • Apprentissage
  • Formation continue (salariés en cours d’emploi)

Le programme de formation est commun aux apprenants en apprentissage ou en formation continue.


Présentation

Le programme de formation doit permettre à l’éducateur technique spécialisé d’être à la fois éducateur et technicien d’une pratique professionnelle dans un métier de base maîtrisé, afin de faciliter l’insertion socioprofessionnelle, l’épanouissement et l’autonomie de la personne par :

  • des attitudes éducatives et thérapeutiques appropriées,
  • une pédagogie adaptée à l’initiation gestuelle, au pré-apprentissage, à l’apprentissage ou à l’adaptation professionnelle et sociale, pour ainsi restructurer sa personnalité, rétablir une communication avec autrui et l’insérer dans un milieu professionnel.


Durée

La formation d’une durée de 3 ans repose sur le principe de l’alternance avec des périodes de formation théorique et des périodes de formation pratique sur des lieux de stage réparties de la façon suivante :

  • formation théorique (1 200 heures)
  • formation pratique (1960 heures).

Elle est organisée en semestre et en domaine de formation (DF).


Contenu

La formation théorique se compose de 4 domaines de formation :

  • DF1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé (350 heures)
  • DF2 : Conception et conduite de projet éducatif et technique spécialisé (450 heures)
  • DF3 : Communication professionnelle (200 heures)
  • DF4 : Dynamiques interinstitutionnelles, partenariats et réseaux (200 heures)

Les périodes de formation pratique réaffirment de façon concrète la dimension professionnelle du dispositif de formation. Elles contribuent à la professionnalisation des apprenants par l’acquisition de compétences construites grâce à la confrontation accompagnée aux réalités du terrain.

Les situations pratiques participent au même titre que la formation théorique à l’apprentissage de l’exercice du métier.

 

Validation

Cette formation est validée par le Diplôme d’Etat d’Educateur Technique Spécialisé (DEETS) – niveau 6*

Depuis la réforme des diplômes du travail social (Assistant de Service Social, Éducateur de Jeunes Enfants, Éducateur Spécialisé et Éducateur Technique Spécialisé) entrée en vigueur en septembre 2018, ce diplôme est gradé licence, c’est-à-dire accolé au grade. Cela permet une poursuite d’études dans un master, sans pour autant devoir passer une licence suite à l’obtention d’un de ces 4 diplômes. Seuls, les nouveaux diplômés à partir de 2021 obtiendront un diplôme de niveau II (bac +3) et non plus de niveau III (bac +2).

Dans le cadre de l’enseignement supérieur, l’obtention du diplôme d’Etat donne lieu à l’obtention de 180 crédits européens (ECTS).

*La nouvelle nomenclature des diplômes (décret N°2019 -14 du 8 janvier 2019) positionne désormais ces quatre Diplômes d’Etat au niveau 6 (anciennement II).


Conditions d’accès à la formation

Peuvent être admis en formation les candidats remplissant au moins une des conditions suivantes :

  • Être titulaire d’un baccalauréat français
  • Être titulaire d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV 
  • Bénéficier d’une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels en application de l’article L. 613-5 du code de l’Éducation.

La sélection pour l’entrée en formation se fait suite à une épreuve orale d’admission de 30 minutes permettant d’évaluer la motivation et les aptitudes à suivre la formation et à satisfaire les attendus du métier.


Inscription aux épreuves de sélection pour la rentrée de septembre 2020

Il existe 2 modalités d’inscription à la formation en fonction du statut du candidat :

  • Futurs apprentis :
  • Inscription sur la plate-forme Parcoursup à partir du 22 janvier 2020
    • Recherche d’un employeur pour effectuer votre apprentissage
    • Tous les candidats avec une promesse d’embauche en apprentissage sont convoqués à l’épreuve orale d’admission.
    • Prise de rendez-vous pour l’épreuve orale sur l’outil de rendez-vous de Parcoursup du 15 au 19 juin 2020.
    • Épreuves orales d’admission : le 1 juillet 2020.
  • Salariés bénéficiant d’un financement par leur employeur, un OPCO ou le CPF de transition
  • Inscription sur notre site d’admission à partir du 5 décembre 2019
    • Date limite d’inscription : 23 février 2020
    • Épreuves orales d’admission: les 16 et 17 mars 2020.

Téléchargez le règlement d’admission pour plus de détails.

 

Tarifs

Tarif de l’inscription à l’épreuve d’admission orale: 170 euros.

  • Après enregistrement des dossiers, les frais d’inscriptions ne sont pas remboursables, sauf cas de force majeure et sur présentation d’un justificatif.
    Dans ce cas, des frais de gestion administrative (50 €) restent acquis à l’ITSRA
    .

 Tarifs d’inscription à la formation:

  • Pour les apprentis (Parcoursup), le coût de la formation est pris en charge par l’OPCO.Pour les salariésdans le secteur social ou dans un autre domaine professionnel : le coût de la formation est pris en charge par l’employeur et/ou l’OPCO auprès duquel l’employeur cotise pour la formation de ses salariés ou dans le cadre du CPF de transition. Ils n’ont pas à acquitter des frais d’inscription et de scolarité. Un devis personnalisé est systématiquement réalisé suite à la demande d’un candidat.


Contacts

Pour toute question :

  • relative à la formation :

Contact administratif (Sylvie BEGON) : 04 63 05 03 80 – sylvie.begon@itsra.net
Contact pédagogique (Philippe JOYEUX) : 04 73 17 01 01 –philippe.joyeux@itsra.net

  • relative aux conditions d’accès et à l’inscription aux épreuves d’admission :

Contact sélection (Laurence COSTE) : 04 63 05 03 85 – admissions-deets@itsra.net