Cadre et responsable d’unité (CAFERUIS)

LE METIER

DESCRIPTION DU METIER :

Le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (CAFERUIS) atteste des compétences nécessaires pour animer une unité de travail dans le champ de l’intervention sociale et conduire son action dans le cadre du projet et des missions de l’employeur. »

Art. R451-20 du Code de l’action sociale et des familles.« Intermédiaires entre direction et équipes, entre plusieurs équipes, équipes et partenaires, les encadrants et responsables d’unité d’intervention sociale sont un maillon essentiel de l’organisation, ils jouent donc un rôle clé au sein des établissements, des services ou des dispositifs d’intervention sociale pour la mise en œuvre des réponses aux besoins des usagers. Ils sont à leur niveau garants du respect des droits des usagers, se doivent de favoriser et d’impulser une réflexion éthique au sein de leur unité.

Responsables d’une unité de travail, leur mission principale est l’encadrement d’une équipe et des actions directement engagées auprès des usagers. Ils pilotent l’action dans le cadre du projet de service dans le respect du projet de l’organisation. Leur position d’interface leur confère une fonction spécifique de communication interne.

Dans leurs fonctions, ils disposent d’autonomie, d’initiative, et de responsabilités dont le degré varie selon leur position hiérarchique dans la structure et le niveau de délégation… » Extrait de l’arrêté du 8 juin 2004.

 

LIEUX D’INTERVENTION :

Il peut exercer dans tous les domaines du secteur social et médicosocial, ainsi que dans le développement social et économique.
Il peut travailler dans tous les types d’établissements sociaux et médico-sociaux ainsi que dans les collectivités territoriales.

 

PERSPECTIVES D’EVOLUTION PROFESSIONNELLE :

Le chef de service peut être amené à devenir directeur d’établissement par le biais d’une formation complémentaire comme le CAFDES qu’il peut intégrer en bénéficiant d’allègements et de dispenses. Au regard des évolutions institutionnelles, le chef de service peut accéder à des fonctions de direction de secteur ou d’adjoint de direction.

 

LA FORMATION

LIEU DE LA FORMATION :

Institut de Travail Social de la Région Auvergne, 62 avenue Marx Dormoy, 63000 Clermont-Ferrand.

 

VOIES D’ACCES A LA FORMATION :

  • En cours d’emploi (formation continue),
  • Demandeurs d’emploi.

Nombre de places en formation en fonction de la voie d’accès :

  • Formation continue : 25
  • Formation initiale : 0
  • Apprentissage : 0

Formation éligible au Compte Personnel de Formation
Code CPF : 31056

 

OBJECTIFS DE LA FORMATION :

La formation doit permettre aux futurs Directeurs d’acquérir les compétences associées aux 6 domaines de Compétences du référentiel (DC) :

  • DC 1 : Conception et conduite de projets d’unités ou de service dans le cadre du projet institutionnel.
  • DC 2 : Expertise technique.
  • DC 3 : Management d’équipe.
  • DC 4 : Organisation du travail, gestion administrative et budgétaire d’une unité ou d’un service.
  • DC 5 : Communication, interface et gestion de partenariats.
  • DC 6 : Évaluation et développement de la qualité.

 

DUREE DE LA FORMATION :

La formation préparant au certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale est dispensée de manière continue ou discontinue sur une amplitude comprise entre 24 et 30 mois. Elle comporte 400 heures d’enseignements théorique et 420 heures de formation pratique (1 ou 2 stages hors employeur auprès d’un professionnel exerçant des fonctions d’encadrement dans un établissement ou service social ou médico-social.)

 

FORMATION THEORIQUE :

La formation théorique se décline en 4 unités de formation (UF) :

  • UF 1 : Conception et conduite de projets (90 h)
  • UF 2 : Expertise technique (150 h)
  • UF 3 : Management d’équipe (100 h)
  • UF 4 : Gestion administrative et budgétaire (60 h)

 

La formation théorique est assurée par des formateurs expérimentés et par des intervenants professionnels du secteur de l’intervention sociale. Les formateurs permanents de l’établissement, souvent issus du terrain, se tiennent au courant des évolutions des pratiques professionnelles, en effectuant une veille régulière et en échangeant avec les terrains professionnels, notamment lors des visites de stage. Ils transmettent au quotidien connaissances et méthodologies d’intervention et accompagnent les apprenants dans la réussite de leur parcours.

 

L’organisation de la formation théorique propose des modalités pédagogiques variées alternant :

  • des cours magistraux (pour la transmission de connaissances, concepts et méthodologies),
  • des travaux dirigés en sous-groupes (qui intègrent des travaux individuels et des travaux collectifs pour approfondir et mettre en application les connaissances concepts et méthodologies),
  • des travaux pratiques en petits groupes pour analyser sa pratique, préparer les certifications

 

Année 1 :

  • Conception et conduite d’un projet d’unité ou de service en ESMS.
  • Méthodologie du dossier d’expertise technique.
  • Mobilisation des connaissances sur l’organisation politique, juridique et administrative française et européenne.
  • Mobilisation des connaissances sur les politiques sociales en France et analyse des besoins des publics.
  • Mobilisation des outils de management dans le cadre d’une organisation en ESMS.
  • Méthodologie du mémoire professionnel.
  • Mobilisation du droit social et des règles éthiques et déontologiques dans une fonction managériale.
  • L’organisation du travail et gestion administratives en ESMS.
  • Elaboration, présentation et gestion d’un budget d’unité ou de service d’intervention sociale.
  • Stage en un seul tenant ou échelonné et réparti en S2 à S4 (en fonction des contraintes de l’employeur, du stagiaire et de l’établissement d’accueil.12 semaines (420 h) ou 6 semaines si allègement (210h).

 

Année 2 :

  • Conception et conduite d’un projet d’unité ou de service en ESMS.
  • Méthodologie du mémoire professionnel.
  • Développement d’une démarche qualité.
  • Méthodologie du dossier d’expertise technique.
  • Mobilisation des connaissances sur l’organisation politique, juridique et administrative française et européenne.
  • Mobilisation du droit social et des règles éthiques et déontologiques dans une fonction managériale.
  • Mobilisation des outils de management dans le cadre d’une organisation en ESMS.
  • Mobilisation des techniques RH et savoir organiser et coordonner les interventions.
  • Optimisation de la communication et développement du travail en réseau et partenariat.
  • Stage en un seul tenant ou échelonné et réparti en S2 à S4 (en fonction des contraintes de l’employeur, du stagiaire et de l’établissement d’accueil.12 semaines (420 h) ou 6 semaines si allègement (210h).

 

FORMATION PRATIQUE :

420H ou 210H de stage selon statut professionnel à l’entrée en formation et les possibilités de l’employeur.

 

Les objectifs du stage :

L’ensemble du stage doit permettre le développement des savoir-faire du stagiaire et de son autonomie sur un poste à responsabilité. Au regard du référentiel d’activités, les objectifs généraux du stage sont :

  • Pilotage de l’action
  • Encadrement d’équipes et de professionnels, gestion des ressources humaines
  • Gestion administrative et budgétaire d’une unité
  • Communication interne
  • Participation au projet de la structure
  • Partenariat d’action et travail en réseau

 

VALIDATION DE LA FORMATION :

L’établissement de formation présente les candidats au diplôme sur la base :

  • du suivi de la totalité de leur programme de formation,
  • de la présentation aux épreuves de certification organisées par l’établissement de formation ou de l’obtention de celles-ci lors d’une session précédente, une validation acquise d’une épreuve ou le bénéfice d’une dispense d’un domaine de compétences,
  • de la réalisation des travaux écrits qui seront soutenus dans le cadre du mémoire de pratique professionnelle.
Unité de formation  Epreuve de certification 
UF 1 : Conception et conduite de projets  ·             Mémoire soutenu devant un jury :

o   Ecrit noté sur 20 – coef. 2

o   Soutenance (40 min) noté sur 20 – coef. 1

      Epreuve organisée par la DREETS

UF 2 : Expertise technique
  • Présentation d’un dossier technique en rapport avec l’activité professionnelle ou le stage :

o   Dossier noté sur 20

o   Présentation orale (30 mn) notée sur 20

      Epreuve organisée par l’Etablissement de formation

UF 3 : Management d’équipe 
  • Etude de situation à partir d’un sujet tiré au sort

o   Préparation (45 min)

o   Oral (30 min) noté sur 20

Epreuve organisée par l’Etablissement de formation

UF 4 : Gestion administrative et budgétaire
  • Etude de cas

o   Epreuve écrite (3 h) notée sur 20

            Epreuve organisée par l’Etablissement de formation

 

PARCOURS INDIVIDUALISES :

Vous pouvez, après votre réussite aux épreuves d’admission et lors de la confirmation de l’entrée en formation, formuler une demande d’allègement au directeur de l’établissement en complétant le formulaire « dossier de demande d’allègement et/ou de dispense ». Votre situation est étudiée avec le responsable de la formation pour élaborer votre programme individualisé de formation prenant en compte les allègements possibles conformément à l’arrêté du 1er juillet 2004. Ce projet de parcours individualisé est ensuite proposé à la commission pédagogique de la formation pour validation puis transmission aux autorités de tutelle.

A noter : dans le cadre des allègements, le candidat ne participe pas aux enseignements, sujets à allègements, mais doit se présenter aux épreuves de certification.

  • La dispense correspond à la validation du domaine de compétences.
  • L’allègement de formation dispense de tout ou partie de la formation d’un DC mais nécessite de passer les épreuves de certification.

 

DOCUMENTS COMPLEMENTAIRES :

 

COMMENT S’INSCRIRE EN FORMATION ?

 

ACCES A LA FORMATION – PRE-REQUIS A L’INSCRIPTION EN FORMATION :

Pour accéder à la formation, vous devez :

  • Justifier d’un diplôme au moins de niveau III délivré par l’État et visé à l’article L.451-1 du code de l’action sociale et des familles (DEASS, DEES, DEETS, DEEJE, DECESF).
  • Justifier d’un diplôme homologué ou inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles au moins de niveau II.
  • Justifier d’un diplôme d’auxiliaire médical de niveau III figurant au livre 3 de la 4ème partie du code de la santé publique et de deux ans d’expérience professionnelle. Aucune expérience professionnelle n’est exigée si les candidats visés occupent une fonction d’encadrement hiérarchique ou fonctionnel dans tout organisme public, privé, associatif relevant du secteur de l’action sociale, médico-social, éducatif, de la santé ou de l’économie sociale et solidaire.
  • Justifier d’un diplôme délivré par l’Etat ou diplôme national ou diplôme visé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur, correspondant au moins à 2 ans d’études supérieures ou titre homologué ou inscrit au RNCP au niveau III et de 3 ans d’expérience professionnelle dont 6 mois dans des fonctions d’encadrement (hiérarchique ou fonctionnel) réalisée dans tout organisme public, privé, associatif relevant du secteur de l’action sociale, médico-social, éducatif, santé ou de l’économie sociale et solidaire. Les candidats fournissent des attestations de leur(s) employeur(s) justifiant des fonctions et/ou missions exercées permettant de valider les expériences professionnelles d’encadrement (hiérarchique ou fonctionnel).
  • Justifier d’un diplôme de niveau IV délivré par l’État et visé à l’article L.451-1 du code de l’action sociale et des familles et de 4 ans d’expérience professionnelle dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux définis à l’article L 312-1 du CASF.

 

EPREUVE D’ADMISSION :

Pour accéder à la formation, les candidats doivent avoir satisfaits aux épreuves d’admission en formation organisées par l’ITSRA.

Ces épreuves se composent d’un travail écrit d’une durée de 20mn sur un sujet donné suivi d’un entretien oral de 40mn avec le jury.

L’inscription aux épreuves d’admission se fait en ligne sur le site d’admission de l’ITSRA, en se connectant à l’adresse suivante : https://itsranet.itsra.net/faces/Login.xhtml (rubrique « S’inscrire à une formation »).

 

INSCRIPTIONS AUX EPREUVES D’ADMISSION :

  • Ouverture des inscriptions sur le site de l’ITSRA : date de la prochaine session à venir

 

EPREUVE D’ADMISSION :

  • Date limite de paiement de l’épreuve d’admission : date relative à la prochaine session à venir
  • Epreuve d’admission (épreuve orale) : date relative à la prochaine session à venir
  • Résultat de l’épreuve : date relative à la prochaine session à venir

 

TARIFS :

  • Tarif de l’inscription à l’épreuve d’admission orale : 100 €
  • Tarif de la formation : 9 000 €

La voie d’accès « formation continue » concerne les demandeurs d’emploi et les salariés souhaitant bénéficier d’un financement de la formation par un employeur, un OPCO ou dans le cadre du CPF de transition. Pour les candidats salariés en cours d’emploi dans le secteur social ou dans un autre domaine professionnel, le coût de la formation est pris en charge par l’employeur et/ou l’organisme auprès duquel l’employeur cotise pour la formation de ses salariés ou dans le cadre du CPF de transition. Un devis personnalisé est systématiquement réalisé pour que le candidat puisse effectuer les démarches de prise en charge de la formation.

Toute demande de devis doit s’effectuer par mail à l’adresse suivante : formasup@itsra.net. Cette demande doit être accompagnée des justificatifs nécessaires, tels que CV et/ou diplômes pour analyser le dossier. Si des dispenses ou des allègements sont possibles, le dossier de demande d’allègement et/ou de dispense devra être complété et retourné.

 

Financements possibles :

  • OPCA,
  •  Employeurs,
  • Autofinancement.

 

 

CONTACT

Pour toute question :

Responsable de formation : Joseph DIOP, joseph.diop@itsra.net, 04 73 17 04 21

Secrétaire pédagogique : Christelle GUDIN, christelle.gudin@itsra.net, 04 73 17 01 12

 

09/2021